Fragments / Cie Des Loups dans les murs

7d59f355-f512-45e7-a525-3574f4153e9e

Fragments
Compagnie Des Loups dans les murs
Vendredi 17 mai à  Bordeaux
Mardi 21 mai à Haux
Mercredi 22 mai à Langoiran

De et avec Brigitte de Souza

Un seul en scène qui parle de l’histoire d’une femme, comme beaucoup d’autres. Des mots qui marquent, énervent, épuisent ou encore font pleurer ou sourire les femmes. Des bouts de vie de cette femme racontés durant ces 45 minutes à travers la comédienne qui jongle entre plusieurs personnages et dans divers lieux, appart, bar, bus, métro… juste avec ses accessoires, sa gestuelle, les deux chaises et la table.


Réservations :

17 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/fragments-compagnie-des-loups-dans-les-murs-festival-de-caves
21 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/fragments-compagnie-des-loups-dans-les-murs-festival-de-caves-1
22 mai :
https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/fragments-compagnie-des-loups-dans-les-murs-festival-de-caves-2

Le Portrait / Théâtre de l’Hydre

5cb8c6c1-7470-4a17-9077-f0f03c409518

Le Portrait
Théâtre de l’Hydre
Mercredi 15 et jeudi 16 mai à Bordeaux
Mardi 20 mai à Limoges
Adaptation et interprétation : Stéphane Bensimon
Texte Nicolaï Gogol
Traduction : Henri Mongault

Le Portrait est un conte adapté de la nouvelle fantastique du même titre écrite par Nicolaï Gogol lors d’un séjour à Rome en Italie. Dans cette nouvelle, l’auteur joue subtilement entre réalisme et onirisme pour petit à petit conduire le lecteur dans un univers indéniablement fantastique.

Tchartkov est un jeune peintre, incarnation de l’artiste romantique, consacrant sa vie à un art sans compromis en dépit d’une terrible pauvreté.
Lors d’une promenade, il fait la découverte d’un portrait extraordinaire dont le visage semble animé d’une vie étrange. Cette incroyable découverte va lui offrir une merveilleuse et redoutable opportunité : le choix de sa destinée.

.

Réservations :
15 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/le-portrait-theatre-de-l-hydre-festival-de-caves
16 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/le-portrait-theatre-de-l-hydre-festival-de-caves-1
20 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/le-portrait-theatre-de-l-hydre-festival-de-caves-2

Chère Nuit Gris Bleu / Collectif Zavtra

c97ba3d8-d157-41a0-aef1-abda03251e41

Chère Nuit Gris-Bleu
Collectif Zavtra
Lundi 13 et le mardi 14 mai à Bordeaux
De et avec Clément Delpérié, Thomas Delpérié
Regards complices : Martina Raccanelli, Cedric Paga (Ludor Citrik), Jean-Baptiste Tur


Il y a là deux personnes.
Un nez rouge, et un autre là, un 
drôle de musicien qui joue dans les ruines les derniers sons possibles, puisqu’il n’y a plus rien…
Il n’y a plus rien de la ville qu’on connaissait, elle a été détruite, il n’y a plus que du dehors, invisible, étendu. Mais si, lui, le clown, il veut croire qu’il y a bien quelque chose puisqu’ils sont là, puisqu’ils sont bien vivants là au milieu des ruines, et que quand il tape ou gratte ça fait un son et ça fait que l’autre aussi il crie et cherche encore, et se marre, et essaye de se suicider, et avance, quand même, malgré tout, voilà. Qu’est-ce qu’on écrit sur les murs de notre monde ? C’est quoi être responsable ? Qu’est-ce qu’il reste quand il n’y a plus rien ?

Réservations :
13 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/chere-nuit-gris-bleu-collectif-zavtra-festival-de-caves
14 mai : https://www.helloasso.com/associations/mixeratum-ergo-sum/evenements/chere-nuit-gris-bleu-collectif-zavtra-festival-de-caves-1

PISCINE PARTY – 15/09/2018

Représentation de Piscine Party à la Piscine Municipale Les Bains de Bègles le 15 septembre 2018, dans le cadre des journées du patrimoine.

Une belle aventure partagée avec :
La Mairie de Bègles et la piscine Les Bains

Ainsi qu’avec
Edwin dans le rôle du dauphin sauveteur,
L’ensemble vocal des Castafiori,
Les danseuses orientales du Cabinet Musical du Dr Larsene,
La troupe de théâtre du Centre Social et Culturel de l’Estey
et Les Jougadous !
Merci à tout.es les participant.e.s pour ce beau moment.
Merci à Laura Seaux, notre vaillante volontaire en service civique ainsi que tous et toutes les bénévoles, Sophie Louie Bouchet, Thibaut Plaire, Jean-Pierre et Nathalie !

Piscine Party, un spectacle du Collectif Mixeratum Ergo Sum de et avec:
Clémentine Aubry
Natacha Roscio
Magali Klipffel
Jean-charles Séosse

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le Teaser du spectacle :

 

 

Guru Beauty 0.3 Le syndrome des femmes épuisées

Guru Beauty 0.3 Le syndrome des femmes épuisées

 Durée : Aléatoire
Se déroule exclusivement en extérieur
Ranger les courses, en profiter pour ranger la cuisine, passer un coup de balais et ramasser le linge en même temps, du coup lancer une machine tout en pensant à organiser sa journée du lendemain entre le planning des enfants, devoir faire les courses et travailler… Un quotidien chronophage et épuisant, que les femmes commencent à nommer : la charge mentale ménagère. Un travail de gestion du ménage, une responsabilité par laquelle les femmes se mettent en parenthèse, courent sans arrêt, culpabilisent.
Cette performance est comme un rituel d’émancipation : déambulatoire, elle prend place dans l’espace public, un corps chargé, écrasé par le poids des responsabilités qui s’accumulent. Le corps féminin portant le monde dans l’ombre, fini par s’affranchir de son costume, y mettre symboliquement le feu en communion avec toutes les femmes présentes.
Chaque femme présente se voit remettre un post-it sur lequel elles sont invitées à inscrire leurs doléances face à cette charge mentale et à se joindre à la communion en ajoutant leur post-it à l’installation finale.

En cours de création…

20180505_103846.jpg

 

 

Guru Beauty 0.2 Corps /im/perfectibles

Guru Beauty 0.2 Corps /im/perfectibles
Durée : 30 minutes ou +
Se déroule exclusivement en intérieur/ ou dans une « vitrine »


Le schéma corporel n’est pas inné, il se construit au fur et à mesure de notre apprentissage. Des images de corps irréels, modifiés, trop parfaits et pourtant jamais suffisamment. Chaque détail est scruté, modifié… Tous les corps mis en avant par la société finissent par se ressembler, fabriqués à la chaîne : lissés, photoshopés, sculptés. Ces corps distordent la réalité et biaisent l’image que l’on porte sur soi et ce que les autres semblent attendre de nous.
Le corps figé d’une femme emballée dans du plastique. Femmes en plastique, poupées vivantes. Quel bonheur derrière les images numériques d’instagram ou sous papier glacé ? Notre corps nous appartient-il encore réellement ?
Dans cette performance, une figure étrange, poupée Barbie grandeur nature parmi les spectateur·ice·s. Presque immobile, poses figées et improbables. Elle ressemble à un mannequin de vitrine. Elle peine à se mouvoir dans son emballage. La poupée cherche un salut, une bouffée d’air frais. Après une période d’inconfort et une longue lutte avec ces carcans, elle finit par les déchirer, à la recherche d’un peu d’air.

 

 

Guru Beauty 0.1 Mirror, mirror on the wall…

Guru Beauty 0.1 Mirror, mirror, on the wall…
Durée : 20 minutes
Se déroule en intérieur – Possibilité de l’installer en extérieur
Le maquillage est un élément indissociable de la féminité et à la fois une clé de l’injonction faite à l’apparence des femmes… Au delà de l’utilisation purement esthétique et d’élément marketing faite de nos jours, il n’était initialement pas réservé aux femmes et avait surtout une forte symbolique culturelle : peintures de guerres, dédiés aux rituels magiques ou simplement indicateur de puissance au sein d’un groupe social.
Une femme se maquille face à son miroir. Chaque outil est à sa place, chaque geste est précis. Se maquiller est un rituel de transformation, d’empowerment, comme une préparation à la guerre : aller affronter l’extérieur. Ici, les gestes sont appliqués avec une concentration proche de la transe. Petit à petit le rite s’accomplit, une femme devient guerrière, prête à affronter le monde

 

GURU BEAUTY – performances féministes engagées

GURU BEAUTY est un cycle de 7 performances – rites, mêlant esthétique contemporaine et objets du quotidien à une influence païenne et guerrière. Le rouge à lèvre comme peinture de guerre, la planche à repasser comme armure. Ces objets du quotidien sont des symboles de l’assignation à la «féminité».
Les 
«sorcières-guerrières contemporaines» se réapproprient les outils de la domination et de l’injonction et ils deviennent les armes de leur combat. Comment tirer de la puissance à partir ce que je suis, ce que l’on m’a forcé à être. Ces gestes et ces objets qui nous conditionnent m’appartiennent.

Le rituel est une arme d’empowerment et permet de se transformer et de devenir plus forte. En collectif, il devient temps de partage et de communion, qui créé des liens uniques. J’utilise volontairement des objets, des termes qui parlent directement au concept de «féminité» pour récupérer la violence de l’assignation et la dimension de rituel et de communion pour lier les femmes, que nous soyons ensemble.

GuruBeauty0.1Mirrormirroronthewall.photoSandraCalvente
Photo : Sandra Calvente

CONTACT :

Artiste : Clémentine Aubry  06 26 21 18 04
mixeratumergosum.prod@gmail.com

Télécharger le dossier du projet 

Guru Beauty 0.1 Mirror, mirror, on the wall…
Rituel d’empowerment

Guru Beauty 0.2 Corps /im/perfectibles
Rituel d’affranchissement

Guru Beauty 0.3 Le syndrome des femmes épuisées
Rituel de communion

Guru Beauty 0.4 Lady Macbeth
Rituel de célébration de la mère et de la putain

Guru Beauty 0.5 – Epicène
Rituel de ré-appropriation du langage

Guru Beauty 0.6 – Hécatombe 

Rituel d’hommage aux tombées

Guru Beauty 0.7
(en préparation pour 2022)

« Elles disent qu’on leur a donné pour équivalents la terre la mer les larmes ce qui est humide ce qui est noir ce qui ne brûle pas ce qui est négatif celles qui se rendent sans combattre. Elles disent que c’est là une conception qui relève d’un raisonnement mécaniste. Il met en jeu une série de terme qui sont systématiquement mis en rapport avec des termes opposés. Ses schéma sont si grossiers qu’à ce souvenir elles se mettent à rire avec violence. Elles disent qu’elles peuvent tout aussi bien être mises en relation avec le ciel les astres dans leur mouvement d’ensemble et dans leur disposition les galaxies les planètes les étoiles les soleils ce qui brûle celles qui combattent avec violence celles qui ne se rendent pas. Elles plaisantent à ce sujet elles disent que c’est tomber de Charybe en Scylla, éviter une idéologie religieuse pour en adopter une autre, elles disent que l’une et l’autre ont ceci de commun qu’elles n’ont plus cours »
Les Guerrières, Monique Wittig, Editions de Minuit

GuruBeauty04.mixeratumergosum.photoSophie Louie Bouchet
Photo : Sophie Louie Bouchet