52 Hertz

52 HERTZ

La baleine qui ne chantait pas comme les autres

52hertz

La petite histoire de la baleine la plus seule au monde

La baleine « 52 Hertz » est un mystérieux cétacé découvert errant dans l’océan pacifique. Pour une raison inconnue, Elle émet sur une fréquence de 52 Hertz, trop aiguë pour être entendue par ses congénères. En effet, la plupart des espèces de baleines se situent sur un spectre de 12 à 25 Hertz. Elle est surnommée la baleine la plus seule au monde. Elle chante, mais personne ne l’entend.

Est-ce une malformation, est-elle une espèce hybride ? Ce qui est certain c’est qu’aucun autre cétacé comme elle n’a encore été observé.

Cette baleine est touchante, et son destin résonne de manière douloureuse en nous. les scientifiques l’étudiant ont d’ailleurs reçu de nombreuses lettres de personnes sensibles au triste destin de cette baleine et qui s’en sont émus ou se sont sentis proches de son histoire.

La solitude est essentielle à la condition humaine. Nous venons au monde en tant qu’individus uniques. Nous construisons notre personnalité selon notre vécu, nos expériences, que personne ne peut comprendre intimement.

Nous nous revendiquons uniques, « pas comme les autres » et cependant cherchons à rentrer dans le moule, à être reconnus par nos pairs.

 

Une histoire qui résonne avec l’actualité

A l’issue d’un événement unique dans l’histoire de l’humanité, près de 2 milliards de personnes se sont enfermés chez eux pendant des semaines volontairement, ont limité les rapports sociaux, dont l’issue est la mise en place de « distanciation sociale ».

Nous ne sommes pas tous égaux dans notre vécu du confinement : entre remises en questions, solitude exacerbée et douloureuse, introspection, envie de changement, inquiétude, sérénité. Comment se sent on à la sortie de cet isolement ?

Comment a-t on envie de ré-ouvrir le monde ? Comment se passe ce retour à cet illusoire et cependant espéré « monde d’après » ?Queuebaleineligne

Rassembler les solitudes, une urgence de dire

Pour écrire cette pièce, j’aimerai collecter des vécus, des ressentis, des émotions à l’issu du confinement et des bouleversements qu’il n’a pas manqué de générer, comment cet évènement a impacté ou non leur rapport au monde et aux autres. Je souhaite trouver des dispositifs pour échanger avec des volontaires, sous forme d’entretiens individuels, de confessions ou d’atelier d’écriture et de théâtre. Ces échanges me permettraient aussi de parler de mon travail et du processus de création d’un spectacle, ce qui meut les artistes et comment ils s’inspirent du monde qui les entoure.

Ces temps d’échange seront aussi un moyen pour moi de parler de ma démarche artistique, de raconter le processus de création d’une pièce de théâtre, de l’idée, des émotions et du propos à la mise en oeuvre. L’idée est de gommer la barrière qui se créé parfois entre artistes spectateur·ice·s, en montrant les doutes, les choix, en mettant en lumière le processus de travail de l’artiste, qui mène ensuite à la pièce de théâtre.

Tous les dispositifs sont encore à imaginer ,ensemble.

 

CONTACT

Clémentine Aubry
06.26.21.18.04
mixeratumergosum.prod@gmail.com
Accéder au dossier 

52hertz